Le BUZZ… D’Irène Martz

Publié le 23/01/2013
Le BUZZ donne donne la parole aux militants qui vivent et font l'actualité prud'homale. Aujourd'hui, le portrait d’Irène Martz, conseillère prud'hommes.

upload/docs/image/jpeg/2013-01/photo_irene-ok

Quel métier exerces-tu et dans quel secteur d’activité ?

Je suis responsable des événements Kronenbourg (Est de la France) aux Brasseries Kronenbourg (secteur agroalimentaire).

Quel est ton parcours militant ?

Je suis déléguée syndicale au siège des Brasseries Kronenbourg, élue au CE, représentante syndicale au CCE et conseillère prud’homale à la section encadrement du Conseil de prud’hommes de Strasbourg.

Quelles sont les motivations qui t’ont conduit vers le mandat prud’homal ?

Aider les salariés à défendre leurs intérêts et à faire valoir leurs droits auprès de la justice prud’homale.

Comment vis-tu ton mandat ?

Je le vis de manière très instructive et constructive au sein d’une équipe CFDT très engagée et expérimentée qui, pour la plupart, a déjà effectué plusieurs mandats. En tant que nouvelle élue, il est important d’avoir des référents avec lesquels on peut échanger, afin de se développer et progresser.

Es-tu confrontée à des difficultés dans l’exercice de ce mandat ?

La difficulté essentielle est d’être continuellement cadrée par un quota d’heures à ne pas dépasser. Même si le Président peut allouer des heures supplémentaires pour l’étude de certains dossiers, le fait de ne pas avoir plus de liberté dans la gestion horaire n’est pas toujours très confortable et nous oblige à stopper parfois précipitamment l’étude de certains dossiers, ce qui peut être un peu frustrant !

Envisages-tu de te représenter pour un nouveau mandat de conseiller prud’hommes ?

Probablement. Néanmoins, il semblerait que le mandat actuel soit vraisemblablement prolongé au-delà de la date initialement prévue[1] ; je répondrai donc plutôt « à suivre » en fonction des évolutions à venir!


[1] L'article 7 de la loi du 15 octobre 2010 reporte la date du prochain renouvellement des conseils de prud'hommes jusqu'à une date qui sera au plus tard le 31 décembre 2015.