Crise sanitaire : protéger de toute urgence les professionnels, une priorité absolue

Publié le 27/03/2020

Dans cette période de crise sanitaire, les personnels soignants et les accompagnants travaillant dans les secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux sont en 1re ligne face au COVID-19. Le président de la République a reconnu l’engagement de ces professionnels dans cette crise sanitaire mais cette reconnaissance doit passer obligatoirement par la protection et la mise en sécurité de toutes et tous

Les soignants et tous ceux qui agissent en contact avec les patients ou personnes contaminées ne peuvent travailler efficacement que s’ils sont eux-mêmes en sécurité. La CFDT reçoit de tout le territoire des informations alarmantes sur les carences en équipements de protection qui ont pour conséquence que de nombreux soignants et personnels des hôpitaux et de plusieurs EHPAD sont contaminés.

La dotation en matériel - masques, blouses, surblouses, charlottes, lunettes, surchaussures, gants… - est loin d’être effective sur l’ensemble du territoire face à cette crise sans précédent au détriment des règles conseillées par l’OMS. Il en est de même pour le dépistage systématique et régulier, pourtant indispensable.

Pour la CFDT, la situation de mise en danger des personnels hospitaliers, d’EHPAD, de l’aide à domicile, de services de soins infirmiers, de la psychiatrie, de la pénitentiaire, les professionnels du secours … et de toutes les structures d’accueil sociales et médico-sociales pour les adultes, les enfants comme les personnes en situation de handicap est inadmissible.

La priorité nationale doit être de protéger les professionnels en les équipant du matériel de protection nécessaire et indispensable à l’exercice de leur mission. C’est avant tout la responsabilité du gouvernement.

Mais la CFDT souhaite participer à cet effort et dans le prolongement de son action « face au COVID-19 vous n’êtes pas seul.e.s », appelle tous ses militants et adhérents à participer à une opération « Trouvons leur des masques ». Dans certaines entreprises ou administrations, des stocks de masques peuvent subsister. Nous proposons que chaque organisation les recherche et les remette à l’établissement hospitalier le plus proche pour être distribués selon les indications des ARS. Nous demandons aussi à nos militants de stimuler les actions de solidarité possibles par leurs entreprises. Ouverture de leurs réseaux d’achat ou de transport, reconversion temporaire d’outils de travail pour produire ou récupérer ces biens …

C’est un effort collectif que nous devons entreprendre pour protéger tous ceux dont l’activité permet aujourd’hui de soigner, sauver ou protéger nos vies.  La CFDT s’y engage.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS