Convention citoyenne pour le climat : Vers une transition écologique juste

Publié le 22/06/2020

La Convention citoyenne pour le climat au terme de plus de 9 mois de travaux, a remis ce week end ses 150 propositions à la Ministre de la transition écologique. La CFDT salue la qualité de ses travaux et propositions qui montre à quel point la démocratie est un exercice complexe et exigeant, mais riche et utile.

Les propositions formulées vont globalement dans le bon sens. La CFDT y retrouve nombre de ses revendications, ainsi que des propositions portées par le Pacte du pouvoir de vivre. L’exécutif doit maintenant apporter des réponses à la hauteur de l’engagement des 150 citoyens. Le temps de l’action est venu c’est pourquoi la CFDT sera vigilante à la mise en œuvre des propositions, en particulier sur :

  • L’obligation de rénovation des passoires thermiques à l’horizon de 2040. Pour la CFDT, la lutte contre l’habitat indigne et la rénovation énergétique des bâtiments constituent une priorité absolue. C’est un chantier prioritaire à intensifier bénéfique pour l’environnement, le pouvoir d’achat, l’emploi et la santé. Il faudra tout particulièrement veiller à la mise en place de l’accompagnement tant des ménages que des travailleurs dans cette transformation d’ampleur.
  • Le déploiement d’un plan de mobilités durables ambitieux. Le développement des transports en communs, l’amélioration des trajets domicile-travail des salariés et agents, le dialogue sur le télétravail sont des chantiers dans lesquels la CFDT est déjà engagée. La Convention propose de renforcer les normes environnementales des véhicules thermiques (réduction du poids et des émissions de gaz à effet de serre). Ces actions devront nécessairement se doubler d’un accompagnement de la filière automobile, qui emploie des milliers de salariés dans nos territoires.
  • La relocalisation de productions alimentaires. La CFDT partage la nécessité d’un plan d’investissement pour l’agriculture afin de soutenir les circuits courts, les productions durables, à faible coût environnemental, mais tout en assurant « du social dans notre assiette ». Une alimentation plus durable passe aussi par des emplois de qualité rémunérés à leur juste valeur.

La CFDT se retrouve dans l’essentiel des préconisations formulées par la Convention citoyenne, même si l’atteinte des objectifs pour affronter l’urgence climatique nécessitera de définir de nouveaux jalons. Il convient maintenant qu’elles fassent l’objet d’une mise en œuvre démocratique, en associant les parties prenantes aux modalités précises, au suivi et à l’évaluation. Nous en appelons à une gouvernance démocratique exemplaire pour ne plus jamais dissocier transition écologique et justice sociale.