Conseil d'administration de l'Unédic, Une revalorisation insuffisante des allocations chômage

Publié le 26/06/2019

La revalorisation des allocations chômage était à l’ordre du jour du Conseil d’Administration de l’Unédic réuni ce jour.

 

La CFDT a fait une proposition d’augmentation de +1,5% des allocations, au regard de l’évolution des minima sociaux (+1,6%), des évolutions du SMIC (+ 1,5%) et de l’indice des prix à la consommation (+0,9%).

Le patronat a proposé quant à lui + 0,5% !

Après une suspension de séance, la proposition de revalorisation des allocations chômage de+ 0,7% a été adoptée par le seul vote du patronat.

Alors que cette revalorisation devrait a minima maintenir le pouvoir d’achat des demandeurs d’emploi !

Au vu de la reprise économique, des annonces sur un retour à l’équilibre des comptes de l’Unédic, et alors qu’avec la future réforme annoncée par le gouvernement des économies drastiques sont prévues par la diminution de leurs droits, les demandeurs d’emploi indemnisés ont aussi le droit de voir leur allocation chômage augmenter !

C’est pourquoi la CFDT s’est abstenue lors de ce vote, marquant ainsi son désaccord avec cette revalorisation minimale. Cette abstention permet d’obtenir néanmoins une augmentation des allocations (un vote contre aurait entraîné un risque d’augmentation nulle).

Ces augmentations, même insuffisantes, vont bénéficier à plus de 2,35 millions de demandeurs d’emploi.