Journées d’action européenne les 13 et 14 mars

Publié le 06/03/2013
A la veille du sommet européen des 14 et 15 mars et dans le cadre de l'action de la CES, la CFDT, la CFTC, CFE-CGC et l'Unsa se mobilisent afin d'inciter les dirigeants nationaux et européens à agir pour l'emploi.

Ce sera aussi le moment pour ces quatre organisations de réaffirmer l’avancée que constitue en France l’Ani du 11 janvier, qui a donné lieu au projet de loi examiné le 6 mars en Conseil des ministres. « Nous sommes un des seuls pays qui, confronté à la crise, a tenté de réguler le marché du travail par la négociation collective, explique Marcel Grignard, secrétaire national chargé des questions européennes. Le texte de l’accord que nous avons adressé aux principales organisations syndicales des différents États membres est aujourd’hui regardé avec beaucoup d’attention. »

La CFDT va s’impliquer en deux temps. Le 13, avec la CFTC, l’Unsa et la CGC, la CFDT organise des distributions massives des tracts dans les grandes villes et sur l’esplanade du quartier d’affaires de la Défense, à Paris. Le 14, une délégation de la CFDT participera à un rassemblement de la CES à Bruxelles, à proximité du Parlement européen.

Car construire l’Europe sociale est plus que jamais une urgence si l’on veut rétablir la confiance des citoyens, mise à mal. Aujourd’hui, seulement 38 % des Français (selon un récent sondage BVA pour l’Institut de relations internationales et stratégiques) considèrent l’Europe comme une source d’espoir, alors qu’ils étaient 50 % à la fin de 2011 et 61 % en 2003. Le vote de défiance des Italiens aux élections législatives et sénatoriales des 24 et 25 février, rendant le pays ingouvernable, la montée de l’extrême droite en Grèce, les manifestations en Espagne et au Portugal (où le taux de chômage des jeunes atteint respectivement 55 % et 38 %) révèlent que l’Europe cristallise la colère des citoyens dans les pays soumis à des plans d’austérité devenus insupportables.

Si la maîtrise des comptes publics est nécessaire, le remède s’avère pire que le mal, entraînant l’Europe dans une spirale de récession. Aussi, la CFDT demande-t-elle que les politiques desserrent les calendriers de retour aux équilibres budgétaires nationaux.

En outre, l’Europe doit se doter d’un budget lui permettant de conduire des politiques ambitieuses en faveur d’un développement durable, innovant et créateur d’emplois. Le 8 février, au Conseil européen, les vives discussions liées aux perspectives budgétaires?2014-2020 ont débouché sur un accord décevant, avec un budget en baisse de 3 %. « Au moment où elle devrait faire plus, l’Europe décide de faire moins », regrette Marcel Grignard, soulignant la nécessité d’investir pour relancer la croissance.

Un effort en faveur des jeunes

À noter, toutefois, l’Europe fait un effort en direction de sa jeunesse fortement pénalisée par la crise, et dont le taux moyen de chômage atteint 24 % dans la zone euro. Le budget européen prévoit de créer un fonds de 6 milliards d’euros pour l’emploi des jeunes, et la Commission européenne a voté le 28 février la «?garantie jeunesse ». Cette mesure, saluée par la CFDT, encourage les États membres à offrir aux jeunes de moins de 25 ans au chômage depuis quatre mois « un emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage de qualité ». Toujours parmi les propositions de la CES appuyées par la CFDT, l’idée d’un salaire minimum dans chaque pays européen afin d’éviter les effets de concurrence sur le marché du travail, si elle n’a toujours pas pris corps, commence à intéresser des pays qui étaient jusque-là opposés à un tel principe.

Ces quelques bonnes nouvelles dans un contexte de crise aiguë et persistante ne suffiront pas à convaincre des citoyens européens exaspérés. Il n’en reste pas moins que les mesures prises ces deux dernières années pour améliorer la gouvernance de l’Union économique et monétaire (à travers le Fonds européen de stabilité financière et le mécanisme européen de stabilité) ont atténué la pression des marchés sur la zone euro. Même s’il est peu visible, c’est un réel progrès.

mneltchaninoff@cfdt.fr

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS