Projet de loi climat et résilience : La transition écologique ambitieuse et juste ne peut plus attendre !

Publié le 04/05/2021

L’Assemblée nationale vote, ce 4 mai, le projet de loi devant retranscrire les propositions d’ordre législatif de la Convention citoyenne pour le climat (CCC).

La CFDT constate que le compte n’y est toujours pas à l’issue du vote des députés.

Pour autant, ce projet de loi Climat et résilience a le mérite d’articuler différentes dimensions de la transition écologique entre elles. La CFDT se félicite en particulier que les attributions du comité social et économique intègrent les conséquences environnementales de l’activité de l’entreprise. C’est une demande ancienne de la CFDT qui aboutit ainsi, même si l’opérationnalité de la mesure reste à construire. En l’état, le projet de loi ne donne pas aux représentants syndicaux les moyens de se saisir réellement de cet enjeu.

En matière de rénovation énergétique des logements, les ambitions gouvernementales doivent être renforcées si la France veut espérer atteindre les objectifs climatiques qu’elle s’est fixés. Sur le plan social, la CFDT déplore en particulier qu’il faille attendre 2028 pour en finir avec la mise en location des passoires thermiques !

De nombreuses autres mesures, pourtant indispensables à la transition écologique juste, sont renvoyées à de futurs rapports. Or, il n’est plus temps d’attendre ! Si le contexte de crise sanitaire, économique et sociale accroît la tentation de réduire les ambitions écologiques, l’urgence du changement climatique impose de prendre dès à présent le tournant de la transition écologique juste.

A l’heure où les principales puissances mondiales reprennent le chemin de l’Accord de Paris, la France a l’opportunité de faire la preuve qu’elle sait être à la hauteur de ses engagements. C’est pourquoi la CFDT appelle les sénateurs à consolider ce projet de loi pour en faire le point de départ d’une transition écologique juste et ambitieuse.