Plan de relance européen; La France et l’Allemagne à l’initiative

Publié le 19/05/2020

Emmanuel Macron et Angela Merkel proposent que la Commission européenne emprunte 500 milliards d’Euros pour financer un plan de relance, afin de venir en aide aux pays les plus affectés par la crise. Cette proposition a été saluée par la Commission, mais doit encore être approuvée par les 27.

C’est une véritable relance du moteur franco-allemand pour faire franchir à l’UE une nouvelle étape : celle d’un emprunt commun destiné à ceux qui en ont le plus besoin. En acceptant ainsi des transferts importants entre Etats-membres, l’Allemagne s’engage pour une Europe plus solidaire. Une solidarité qu’il faut mettre au service de la cohésion, pour une Europe plus forte et plus durable.

De plus, la volonté commune annoncée en faveur d’une Europe de la santé, ainsi que le soutien affiché à une taxation équitable de l’économie numérique, à la fixation d’un prix minimum du carbone, et à la convergence sociale, notamment par l’établissement de salaires minimum, renforce le sentiment que le couple franco-allemand veut agir pour que l’UE relève les défis auxquels elle doit faire face.

Même si ces initiatives doivent encore être précisées et confirmées, la CFDT soutient une démarche qui redonne des perspectives. Le plan de relance qui doit être annoncé par la Commission européenne la semaine prochaine doit s’appuyer sur l’initiative franco-allemande et l’amplifier afin de ne rien délaisser des ambitions affichées avec le Green deal.

La CFDT appelle tous les dirigeants européens à s’inscrire dans le renforcement de la solidarité européenne et la construction de notre avenir commun.