Chiffres du chômage, Une baisse du chômage qui ne doit pas masquer des situations très contrastées

Publié le 27/01/2020

La CFDT salue la diminution du nombre de demandeurs d’emploi, même si 3.3 millions de personnes restent encore sans aucun emploi.

Cette baisse est d’abord liée à l’amélioration de la conjoncture et l’enjeu premier demeure la création d’emplois stables et de qualité.

Pour la CFDT, cette baisse ne doit pas occulter des situations très différentes entre demandeurs d’emploi et la nécessité de poursuivre les efforts pour les chômeurs longue durée.

L’emploi des séniors demeure également un sujet de préoccupation : si le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A âgés de 50 ans et plus diminue de 2.1 %, il augmente de 3 % pour les demandeurs d’emploi en catégories B et C.

De plus, la CFDT reste vigilante quant aux effets de la réforme de l’assurance chômage. Le 1er avril 2020 marquera l’étape la plus dure de la réforme, et l’inquiétude reste immense pour les demandeurs d’emploi les plus précaires : ils vont être 1,3 million (soit un chômeur indemnisé sur 2) à voir leur allocation-chômage baisser, de 22 % en moyenne, et pour certains de moitié.

Dans les semaines à venir, la CFDT poursuivra son action afin de rendre visible les conséquences concrètes de cette réforme sur la situation de centaines de milliers de demandeurs d’emploi.