Accès équitable aux vaccins dans le monde : La CFDT appelle à une levée temporaire des droits de propriété intellectuelle

Publié le 22/04/2021

L’inégalité d’accès à la vaccination entre les pays riches et le reste du monde se creuse chaque jour.

D’après l’OMS, fin mars, seulement 0,1% des doses de vaccin administrées dans le monde l’ont été dans des pays à « faibles revenus », tandis que les pays à « revenus élevés » (16% de la population mondiale) concentrent plus de la moitié des doses injectées (56%). 

Ce n’est pas acceptable pour la CFDT. La crise économique et sanitaire provoquée par la pandémie engendre une explosion de la pauvreté et de la précarité dans le monde, creusant d’autant plus les inégalités entre le nord et le sud.

Il est temps d’agir pour garantir l’accès aux vaccins à tous dans les plus brefs délais. L’initiative COVAX est pour le moment insuffisante pour répondre aux besoins en vaccins. Pourtant, il faut rappeler que lors d’une pandémie, « personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité ».

Depuis octobre 2020, une levée temporaire des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins et les traitements liés à la Covid est discutée à l’OMC. Plusieurs pays, en particulier les pays développés dont les États Unis, le Royaume unis, le Canada, la Norvège et l’Union Européenne, s’y sont opposés.

La CFDT se joint à la Confédération Européenne des Syndicats ainsi qu’à un nombre croissant d’acteurs de la société civile et du syndicalisme international pour demander qu’un accord soit trouvé à l’OMC dans les plus brefs délais au moins jusqu’à ce que l’ensemble des pays puisse répondre efficacement à la pandémie. Elle sera aussi signataire de l’appel mondial « Sauver des vies et protéger l’emploi. La vaccination pour toutes et tous ! La suspension des brevets ! » qui rassemble aujourd’hui un grand nombre d’organisations syndicales internationales et nationales.

La CFDT appelle la France et l’Union européenne à peser de tout leur poids pour lever ces restrictions à l’accès massif et équitable aux vaccins, ainsi qu’aux autres moyens de lutte contre la pandémie de COVID-19.