Budget de l'Etat, Des arbitrages comptables au détriment des plus précaires

Publié le 27/08/2018

La CFDT a pris connaissance avec inquiétude des principaux arbitrages budgétaires proposés par le Premier ministre. Ils s’inscrivent dans une vision réduisant la solidarité et la cohésion sociale uniquement à des charges.

Pour la CFDT, ces mesures répondent davantage à une logique comptable qu’à un réel projet de société porteur de solidarité. Les mesures sur les APL et les retraites, sans nuance, vont surtout impacter les plus pauvres. La désocialisation des heures supplémentaires va à contre-courant de la lutte contre le chômage et fragilise le financement de la protection sociale.

Alors que tous les Français ne bénéficient pas de l’augmentation de la croissance, il est plus que jamais nécessaire de mener des politiques sociales ambitieuses et assumées.

La CFDT attend du gouvernement, notamment autour des discussions budgétaires ou des concertations du plan pauvreté, que se dévoilent enfin les ambitions sociales exprimées par le Président de la République. Elles doivent également se traduire par des services publics de qualité, proches des citoyens. La CFDT est particulièrement inquiète des annonces de suppression de postes, comme au ministère des Finances.

Lors de la rencontre prévue avec le Premier ministre le 04 septembre prochain, la CFDT l’interrogera sur le modèle social que le gouvernement veut faire vivre et portera cette exigence de solidarité.

Elle rappellera également sa volonté de s’engager dans les négociations sur l’assurance chômage, avec comme objectif d’améliorer les droits et l’accompagnement des demandeurs d’emploi et de lutter contre la précarité de l’emploi.