Accidents du travail : Attention, chiffres en trompe-l’œil !

Publié le 12/11/2019

« La CFDT se réjouit du recul du nombre des accidents du travail, mais attention aux chiffres en trompe-l’œil », prévient Bénédicte Moutin, secrétaire confédérale.

Les dernières données de la Caisse nationale d’assurance-maladie (Cnam) sur les accidents du travail des salariés du privé indiquent qu’ils ont baissé entre 2001 et 2016, passant de 737 000 à 626 000 par an. « Mais dans le bâtiment, où cette baisse est sensible, 29 % en dix ans, la gravité des accidents reste très élevée avec des chutes de hauteur plain-pied et des risques routiers qui stagnent ainsi que le nombre de décès », poursuit Pierre-Gaël Loréal, du service confédéral Vie au travail-Dialogue social.

Le secteur des services à la personne très impacté

S’il faut relativiser l’amélioration dans le secteur du bâtiment, c’est bien pire dans celui des services à la personne et de l’aide à domicile : les accidents du travail y sont en forte augmentation, 45 % sur la même période. Et dans ce secteur d’activité en plein développement, les femmes sont en première ligne avec notamment des accidents de trajet liés à l’enchaînement de leurs missions. Leur nombre a progressé de 30 % au cours de la période 2001-2016, tandis que celui des hommes baissait de 29 %.

« Les chiffres de la Cnam ne donnent des indications précises que pour les salariés du privé, explique Pierre-Gaël Loréal ; près de dix millions de travailleurs passent sous les radars des statistiques. Il s’agit des 3 millions de travailleurs indépendants, 1,4 million de travailleurs du secteur agricole et 5,5 millions de fonctionnaires sans compter les travailleurs non déclarés ou détachés, pour lesquels nous n’avons pas de statistiques compilées. »

dblain@cfdt.fr