La CFDT mobilisée le 29 février pour la "solidarité en Europe"

Publié le 15/02/2012 à 00H00 (mis à jour le 23/02/2012 à 17H25)
La CFDT exige, avec la CES, que les chefs d'État de l'Union européenne fassent de l'emploi et d'un nouveau mode de développement leurs priorités, mais elle refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux.

A l’issue de son Conseil national, la CFDT confirme son implication dans l’appel lancé par la Confédération européenne des syndicats (CES), le 29 février en faveur « d'une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale ».

Comme l’explique Marcel Grignard, le secrétaire général adjoint de la CFDT, « la Confédération, avec l’ensemble des organisations syndicales européennes, les chefs d’État de l’Union fassent de l’emploi et d’un nouveau mode de développement la priorité des politiques à conduire ». Mais la CFDT « refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux ». C’est pourquoi, « elle n’appelle pas, au niveau national, à des arrêts de travail », préférant mener des initiatives dans régions en s’adressantmassivementauxsalariés sur les problématiques européennes.

Une délégation de la CFDT participera à la manifestation organisée à Bruxelles par la CES.