[Vidéo] Haïti : la coopération syndicale internationale en marche

Publié le 01/03/2017 à 17H51
A la suite du tremblement de terre de 2010, la Confédération syndicale internationale des Amériques (CSA) a organisé avec ses affiliées et certaines centrales européennes dont la CFDT une coopération syndicale destinée à soutenir les organisations syndicales haïtiennes. Les résultats sont encourageants. 

Depuis le tremblement de terre de 2010, un sommet syndical pour la reconstruction et le développement d'Haïti a adopté une feuille de route syndicale incluant le concept de travail décent dans les plans de reconstruction d'Haïti. Sur la base de cette feuille de route, les centrales haïtiennes qui organisent 17 000 salariés ont défini comme domaines prioritaires de coopération: l'organisation syndicale, la promotion de l'équité de genre, la protection sociale, l'unité d'action et la défense des droits des travailleurs/travailleuses dans les zones franches d'exportation (maquilas).

Les résultats du processus de coopération syndicale dirigée par la Confédération syndicale internationale des Amériques (CSA/CSI) et auquel la CFDT a participé sont encourageants. Ils répondent aux exigences de la feuille de route syndicale.