Pourquoi des comptes certifiés ?

Publié le 08/12/2012 à 00H20
Les comptes de la CFDT ont été certifiés sans réserve par les commissaires aux comptes. Ils confirment l’autonomie financière de la CFDT. Cette certification est une première dans l’histoire syndicale. Ces comptes confirment la solidité financière de la CFDT, ainsi que son autonomie avec 76 % de ressources internes contre 24 % de ressources externes, comme l’explique Thierry Bettencourt, le trésorier confédéral adjoint.

Les comptes sociaux et les comptes consolidés de la CFDT, certifiés sans réserve par les commissaires aux comptes, ont été approuvés par le CNC de mai. Qu'est-ce que cela signifie ?

Avant toute chose, il faut insister sur le fait que c'est une première dans l'histoire syndicale en France. Il en ressort que la CFDT est confortée dans sa démarche de transparence financière débutée en 2000, date depuis laquelle la Confédération rend ses comptes publics*. Tout aussi important, ce nouveau mode de calcul confirme la solidité financière de la CFDT et la répartition d'environ trois quarts-un quart entre ressources internes et externes, en clair l'autonomie financière de la CFDT.

Pourquoi la Confédération a-t-elle choisi la méthode de consolidation de ses comptes plutôt que celle dite de l'agrafage, également autorisée par la loi du 20 août 2008 ?

La consolidation a nécessité un énorme travail au service financier confédéral puisque la Confédération est composée de quelque dix-sept entités.  Cependant, elle permet d'avoir une lecture réelle de l'ensemble de l'activité sociale et économique de la Confédération, en présentant tout ce qui contribue à sa richesse sociale et économique. Le bilan comptable consolidé fait ainsi apparaître des fonds propres pour un montant de 309 millions d'euros sur un total de 353 millions.

La loi prévoit aussi de nouvelles obligations pour les fédérations...

En effet, la Confédération a franchi une étape importante avec la certification sans réserve de ses comptes sociaux et consolidés – mais la loi impose aux fédérations de faire de même cette année, c'est-à-dire d'arrêter leurs comptes, de les approuver et de les publier.

Propos recueillis par Nicolas Ballot

Capture d’écran 2012-12-08 à 00.19.25