Accueil des réfugiés : une touche d’humanité

Publié le 30/04/2018

Pour la deuxième année consécutive, les Duos de demain, constitués d’un réfugié parrainé par un militant CFDT, se sont retrouvés pour une journée de détente le 28 avril. L’occasion de faire le point sur une initiative menée en partenariat avec France terre d’asile.

Ils viennent du Soudan, d’Afghanistan, de Syrie… Ont franchi des montagnes, des mers et des déserts pour fuir leur pays en guerre ou des régimes autoritaires. Samedi 28 avril, une vingtaine de migrants, détenteurs du statut de réfugié, étaient réunis sous la houlette de l’Union régionale interprofessionnelle d’Ile-de-France, au musée Grévin, à Paris, pour une journée de détente, loin des atrocités qui les ont jetées sur les routes de l’exil.

La plupart étaient accompagnés de leurs parrains ou marraines, militants CFDT participant à l’opération Duos de demain imaginée par l’association France Terre d’asile. « Depuis le lancement en février 2016, une cinquantaine de duos ont été formés, indique le secrétaire régional Didier Lefèvre. L’objet, c’est de créer une relation humaine avec des réfugiés, accompagner leur intégration, leur permettre de pratiquer la langue française, leur donner un aperçu de nos us et coutumes en partageant un repas ou en passant une soirée au  cinéma. » En toute simplicité.

Agir concrètement

« Nous ne sommes pas des travailleurs sociaux, insiste Sylvie Polvèche, la cheville ouvrière de cet après-midi. Aucun parrain ne s’est engagé à trouver un logement à son filleul ou un boulot. En revanche, il peut lui donner des coups de main et mettre son réseau CFDT en mouvement en cas de besoin ». 

« Le sujet des migrations ne se traite pas au sein des entreprises mais montrer que l’on peut faire quelque chose de concret dans l’accueil des réfugiés, ça fait partie de notre volonté de promouvoir le vivre ensemble », reprend Didier. À voir les larges sourires qui répondaient à ceux des personnages en cire, l’objectif semble avoir été atteint.

dprimault@cfdt.fr