Les 10 facteurs de pénibilité

Manutentions manuelles de charges

Publié le 15/02/2017 à 11H58
Afin d’évaluer si un travailleur est exposé au-delà des seuils à ce facteur de pénibilité, il convient d’évaluer tout d’abord si celui-ci effectue des manutentions manuelles de charges atteignant un tonnage journalier de 7.5 tonnes cumulées, 120 jours par an ou plus. 

Postures pénibles

Publié le 15/02/2017 à 11H57
Un travailleur sera considéré exposé à ce facteur de risques au titre de la pénibilité dès lors que le temps cumulé qu’il passe dans l’une ou l’autre de ces différentes positions est supérieur ou égal à 900 heures par an. 

Vibrations mécaniques

Publié le 15/02/2017 à 11H57
Pour chaque mode de transmission – vibrations transmises aux mains et aux bras et vibrations transmises à l’ensemble du corps – le code du travail définit une valeur limite d’exposition journalière rapportée à une période de référence de huit heures à ne pas dépasser, et des valeurs d’exposition [...]

Travail répétitif

Publié le 15/02/2017 à 11H56
Le travail répétitif est caractérisé par la réalisation de travaux impliquant l’exécution de mouvements répétés, sollicitant tout ou partie du membre supérieur, à une fréquence élevée et sous cadence contrainte. 

Agents chimiques dangereux

Publié le 15/02/2017 à 11H56
Les modalités de la grille d’évaluation aux agents chimiques dangereux prévoient les modalités d’exclusion et l’application de la grille d’évaluation.

Travail en équipes successives alternantes

Publié le 15/02/2017 à 11H55
Par travail en équipes successives alternantes on vise, comme le précise la directive européenne du 4 novembre 2003 relative à l’aménagement du temps de travail, tout mode d’organisation du travail selon lequel des travailleurs sont occupés successivement sur les mêmes postes de travail, selon un [...]

Activités exercées en milieu hyperbare

Publié le 15/02/2017 à 11H54
Pour être considéré comme exposé au risque hyperbare au titre de la pénibilité, un travailleur doit réaliser au moins 60 interventions ou travaux l’exposant à une pression d’au moins 1200 hectopascals par an. 

Bruit

Publié le 15/02/2017 à 11H54
Un travailleur sera considéré comme exposé au titre de la pénibilité dès lors que ses conditions habituelles de travail répondent à au moins l’une des deux situations suivantes, caractérisées par des niveaux d’intensité, de durée et de fréquence.

Températures extrêmes

Publié le 15/02/2017 à 11H53
Le seuil associé à ce facteur de risques est fixé à 5 degrés Celsius ou moins pour le froid et 30 degrés Celsius et plus pour le chaud. Le salarié devant travailler pendant une durée minimum de 900 heures par an en-deçà ou au-delà de ces seuils de température pour être considéré comme exposé.

Travail de nuit

Publié le 13/02/2017 à 11H55 (mis à jour le 15/02/2017 à 11H55)
Un travailleur est considéré exposé dès lors qu’il travaille au moins une heure, continue ou discontinue, entre 24 heures et 5 heures du matin, cela un minimum de 120 nuits par an.