Elections en Italie : une très mauvaise nouvelle pour toute l'Europe

Publié le 28/09/2022

Les résultats des élections en Italie marquent un tournant dans le paysage politique italien et européen.

Pour la première fois dans un des pays fondateurs de l’Union européenne, un parti néofasciste, Fratelli d’Italia, arrive à la tête du gouvernement. Un parti qui a ses racines dans le mouvement créé par des anciens membres du parti fasciste à la fin de la deuxième guerre mondiale.

Ces résultats sont une mauvaise nouvelle pour ceux qui, comme la CFDT, se battent pour une société démocratique, libre, solidaire, et inclusive.

FdI en Italie, comme le RN en France et les autres partis d’extrême droite en Espagne, en Suède, en Pologne, en Hongrie et ailleurs en Europe, portent un projet qui fait peu de cas du respect des droits et de la dignité de chacun et chacune. Un projet de société opposé aux valeurs que porte le mouvement syndical européen.

La CFDT réitère sa solidarité et son soutien aux organisations syndicales italiennes dans leur combat quotidien pour la défense des droits des travailleurs, des droits syndicaux et des droits civils dans leur pays.

Le résultat de ces élections ne doit pas mettre à mal la solidarité au sein de l’Union européenne qui doit rester soudée dans sa réponse à la guerre en Ukraine.

La CFDT restera mobilisée avec la Confédération syndicale européenne et les autres syndicats européens dans le combat contre l’extrême droite et ses idées, contre la remise en cause de nos valeurs, nos conquêtes et nos acquis sociaux.