cfdt.fr

 
  • Pourquoi adhérer

    Pourquoi adhérer ?

    L’adhésion est ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent rejoindre la CFDT.

    Etre adhérent à la CFDT permet :

    - de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
    - d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

    à noter que

    Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE" . Ce service permet un accompagnement personalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :
    • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
    • Un doute sur vos conditions de travail ?
    • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
    • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
    • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

    Etre adhérent à la CFDT permet d'être acteur de la vie CFDT :

    - en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    - en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.

    Pourquoi est-ce important d'être
    toujours plus nombreux à la CFDT ?

    En rejoignant la CFDT, les adhérents contribuent à la renforcer.

    C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés
    quelles que soient leur profession, leur situation.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT est représentative de l'ensemble du salariat.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

    ADHÉRER EN LIGNE
  • Adhérez en ligne
  • Espace adhérents
@
  • Chercher
  • Outils
  • Agenda
  • Presse
  • Annuaire
  • Contact
  • Les Sites
    Cfdt
  • Par région
  • Par métier

Au jour le jour > Communiqués de presse

    partager


  • LIEN MAIL ?

Éducation prioritaire et classes prépas, même combat ? Le Sgen-CFDT dit : Banco !

publié le 25/10/2013 à 10H37 par attaché de presse

Communiqué de Presse n° 15 du 25 octobre 2013.

Lors de l'audition de Vincent Peillon à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi de finances, le ministre a évoqué une des pistes concernant l'Éducation prioritaire : donner aux équipes du temps pour travailler ensemble.

C'est en janvier que les grandes orientations seront dévoilées, après les résultats des assises régionales du mois de novembre, mais cette question du temps pour le travail en équipe est bien un des rares points d'accord qui s'était dégagé lors de la concertation du printemps 2013 avec l'ensemble des organisations syndicales.

La mise en parallèle de la distorsion actuelle entre enseignants des classes préparatoires et des zones d'éducation prioritaire indique le chemin que le ministre souhaite tracer dans les discussions qui vont s'ouvrir sur le métier enseignant : reconnaître que ce qui compte dans la définition du temps de travail, c'est bien le lieu d’exercice et les caractéristiques des jeunes que l'on y forme.

Cette évolution amènerait à reconnaître qu'il est aussi complexe de travailler dans les lieux « d'excellence » que dans les poches de grande difficulté scolaire. Elle permettrait de revenir aux sources du projet ZEP porté par le Sgen-CFDT, et à sa conception d'une pédagogie exigeante pour construire la réussite des plus fragiles.