cfdt.fr

 
  • Pourquoi adhérer

    Pourquoi adhérer ?

    L’adhésion est ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent rejoindre la CFDT.

    Etre adhérent à la CFDT permet :

    - de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
    - d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

    à noter que

    Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE" . Ce service permet un accompagnement personalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :
    • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
    • Un doute sur vos conditions de travail ?
    • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
    • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
    • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

    Etre adhérent à la CFDT permet d'être acteur de la vie CFDT :

    - en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    - en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.

    Pourquoi est-ce important d'être
    toujours plus nombreux à la CFDT ?

    En rejoignant la CFDT, les adhérents contribuent à la renforcer.

    C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés
    quelles que soient leur profession, leur situation.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT est représentative de l'ensemble du salariat.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

    ADHÉRER EN LIGNE
  • Adhérez en ligne
  • Espace adhérents
@
  • Chercher
  • Outils
  • Agenda
  • Presse
  • Annuaire
  • Contact
  • Les Sites
    Cfdt
  • Par région
  • Par métier

Action syndicale > Laïcité

    partager


  • LIEN MAIL ?

Après le 11 janvier : les suites à donner dans le champ éducatif

publié le 13/01/2015 à 10H00 par Franck Loureiro

image

La ministre de l'ENESR a reçu lundi matin les organisations syndicales représentatives pour écouter leur propositions sur les suites à donner dans le champ éducatif à la mobilisation de la marche républicaine du dimanche 11 janvier.

une série de propositions

Le Sgen-CFDT, conduit par Frédéric Sève son secrétaire général, a fait une série de propositions :

inscrire la réponse éducative dans le moyen et long terme pour ne pas se contenter d'une réponse à chaud, nécessaire mais insuffisante ;

prévoir une journée de débat dans les écoles et les établissements à l'occasion de la semaine de la presse qui se déroule du 23 au 28 mars, mais dans les conditions suivantes :
  • enrichir les ressources pédagogiques déjà en ligne sur les sites Eduscol et du CLEMI
  • créer des "équipes mobiles" de personnes ressources (référent laïcité, violence...) pour répondre aux demandes d'aide des personnels (enseignants, CPE, personnels de direction...)
  • organiser des débats à plusieurs adultes afin de pouvoir mieux répondre aux différentes questions, attentes, remarques ....
  • mettre en place dans les ESPE un accompagnement spécifique des stagiaires M2 MEEF afin de les outiller
  • faire appel aux associations complémentaires de l'école (FOEVEN, OCCE, CEMEA...)  pour partager leurs compétences et leurs ressources
mobiliser les comités d'éducation à la santé et la citoyenneté pour construire des réponses collectives ;

développer les partenariats avec les autres services publics : police, justice, services sociaux départementaux, etc., pour travailler sur l'accompagnement des élèves en voie de radicalisation et de leur famille ;

développer les projets, les événements favorisant le vivre ensemble, la rencontre de l'autre ;

faire de l'éducation à la morale civique (EMC) autre chose qu'un simple enseignement, déconnecté de la vie quotidienne et des réalités vécues par les jeunes en développant les dispositifs de type "apprentissage par le service" ;

faire vivre dans l'école la démocratie, le respect en favorisant une école exigeante mais bienveillante ;

donner enfin à l'éducation prioritaire les moyens de l'ambition affichée et de la nécessité de sa réussite.

l'école ne pourra pas réussir seule
 
Mais le Sgen-CFDT a rappelé à la ministre que l'école avait fait et fait déjà beaucoup. Elle ne pourra pas réussir seule

Qu'en est-il de la politique de la ville ?

Quelles décisions sur la fin de la ghettoïsation et de la relégation sociale, ethnique... ont été et/ou seront prises par les politiques ?

Pour le Sgen-CFDT, les attentats contre Charlie Hebdo, le crime antisémite de la porte de Vincennes et la mobilisation citoyenne sans précédent qui a suivi doivent trouver des réponses politiques courageuses.