cfdt.fr

 
  • Pourquoi adhérer

    Pourquoi adhérer ?

    L’adhésion est ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent rejoindre la CFDT.

    Etre adhérent à la CFDT permet :

    - de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
    - d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

    à noter que

    Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE" . Ce service permet un accompagnement personalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :
    • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
    • Un doute sur vos conditions de travail ?
    • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
    • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
    • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

    Etre adhérent à la CFDT permet d'être acteur de la vie CFDT :

    - en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    - en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.

    Pourquoi est-ce important d'être
    toujours plus nombreux à la CFDT ?

    En rejoignant la CFDT, les adhérents contribuent à la renforcer.

    C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés
    quelles que soient leur profession, leur situation.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT est représentative de l'ensemble du salariat.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

    ADHÉRER EN LIGNE
  • Adhérez en ligne
  • Espace adhérents
@
  • Chercher
  • Outils
  • Agenda
  • Presse
  • Annuaire
  • Contact
  • Les Sites
    Cfdt
  • Par région
  • Par métier

Au jour le jour > Communiqués de presse

    partager


  • LIEN MAIL ?

VALEURS DE LA RÉPUBLIQUE À L'ÉCOLE : STOP À L'ÉVÉNEMENTIEL, OUI AU TRAVAIL CONCRET ?

publié le 11/02/2015 à 14H05 par attaché de presse

image

CP n° 34 du 11 février 2015

Le 9 février, la ministre a annoncé le lancement d'assises pour les valeurs de la République qui prolongent le temps de questionnement autour des suites du 11 janvier.

Ce dispositif est bien trop formel pour être autre chose qu'un affichage médiatique : entre le 16 février et le 24 avril, les acteurs locaux de l'École et leurs partenaires devront s'investir dans 2 réunions pour produire des synthèses départementales qui alimenteront la synthèse nationale du 12 mai… En enlevant les vacances, cela laisse 6 semaines… bon courage !

De plus, si les questionnements proposés par le ministère sont pertinents et fondamentaux pour notre École, ils n'apportent rien de réellement nouveau à l'analyse des fonctionnements et dysfonctionnements de l'institution. La co-éducation, le rôle des PEDT et les contrats tripartites avec les collectivités territoriales constituent déjà des éléments forts la loi de refondation de l'École. Il convient maintenant de les appliquer, plutôt que de les réinterroger à travers le prisme des valeurs républicaines. 

Pour le Sgen-CFDT, il est temps de mettre un terme à l'affichage de la mobilisation pour privilégier le travail de terrain au quotidien, au plus près des équipes, en toute confiance, pour leur permettre d'assumer concrètement leur mission éducative. C'est d'abord dans les pratiques quotidiennes de tout l'acte éducatif que les écoles et établissements feront preuve de leur ouverture aux parents d'élèves, aux collectivités territoriales, aux partenaires économiques, associatifs et culturels et qu'elles feront vivre les valeurs de la République.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS