cfdt.fr

 
  • Pourquoi adhérer

    Pourquoi adhérer ?

    L’adhésion est ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent rejoindre la CFDT.

    Etre adhérent à la CFDT permet :

    - de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
    - d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

    à noter que

    Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE" . Ce service permet un accompagnement personalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :
    • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
    • Un doute sur vos conditions de travail ?
    • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
    • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
    • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

    Etre adhérent à la CFDT permet d'être acteur de la vie CFDT :

    - en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    - en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.

    Pourquoi est-ce important d'être
    toujours plus nombreux à la CFDT ?

    En rejoignant la CFDT, les adhérents contribuent à la renforcer.

    C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés
    quelles que soient leur profession, leur situation.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT est représentative de l'ensemble du salariat.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

    ADHÉRER EN LIGNE
  • Adhérez en ligne
  • Espace adhérents
@
  • Chercher
  • Outils
  • Agenda
  • Presse
  • Annuaire
  • Contact
  • Les Sites
    Cfdt
  • Par région
  • Par métier

Au jour le jour > Communiqués de presse

    partager


  • LIEN MAIL ?

NÉGOCIATION MÉTIER CPE : LE SGEN-CFDT MARQUE DES POINTS

publié le 13/03/2014 à 14H36 par attaché de presse

image

CP n° 50 du 13 mars 2014.

Pour le Sgen-CFDT, les discussions qui se sont tenues mercredi 12 mars ont enfin apporté des réponses à certaines des questions des personnels et aux situations conflictuelles vécues dans les établissements.

Le Sgen-CFDT s'était retrouvé bien seul pour faire des propositions lors du premier groupe de travail. Il a obtenu la reconnaissance de la qualité de responsable de la Vie Scolaire. Cela confère, de fait, au CPE, le droit à la participation au recrutement, à la formation et à l'évaluation des personnels qui sont confiés à sa responsabilité.

Le Sgen-CFDT dénonçait les écarts de rémunérations entre les CPE et les professeurs certifiés. Dès l'ouverture des discussions, en janvier dernier, le Sgen-CFDT revendiquait la transformation de l'indemnité spéciale en ISOE (part fixe et part variable), sans obtenir le soutien des autres organisations syndicales. Pour le Sgen-CFDT, l'ISOE doit aussi être l'occasion, par l'accès à la part modulable, de reconnaître la spécificité de certains postes de CPE (nombre d'élèves suivis, éducation prioritaire, internat...). Le ministère a décidé de faire chiffrer notre proposition et accède à notre demande de prolonger les discussions sur le volet indemnitaire.

Le Sgen-CFDT a donc obtenu des avancées importantes pour les CPE. Cependant, aucune réponse satisfaisante n'a été apportée sur le maintien ou non de la place de membre de droit du Conseil d'Administration des EPLE. Cette situation génère pourtant des conflits dans les établissements, malgré les nombreuses jurisprudences qui réaffirment le caractère individuel du vote. Cela prive aussi les CPE exerçant seuls dans un établissement de la possibilité d'être élus dans le collège des personnels enseignants et d'éducation.

Le Sgen-CFDT continuera à agir pour obtenir aussi satisfaction sur ce point y compris en saisissant la justice.

* Voir le tract du Sgen-CFDT sur l'ISOE