cfdt.fr

 
  • Pourquoi adhérer

    Pourquoi adhérer ?

    L’adhésion est ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent rejoindre la CFDT.

    Etre adhérent à la CFDT permet :

    - de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
    - d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

    à noter que

    Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE" . Ce service permet un accompagnement personalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :
    • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
    • Un doute sur vos conditions de travail ?
    • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
    • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
    • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

    Etre adhérent à la CFDT permet d'être acteur de la vie CFDT :

    - en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    - en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.

    Pourquoi est-ce important d'être
    toujours plus nombreux à la CFDT ?

    En rejoignant la CFDT, les adhérents contribuent à la renforcer.

    C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés
    quelles que soient leur profession, leur situation.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT est représentative de l'ensemble du salariat.

    Plus les adhérents sont nombreux,
    plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

    ADHÉRER EN LIGNE
  • Adhérez en ligne
  • Espace adhérents
@
  • Chercher
  • Outils
  • Agenda
  • Presse
  • Annuaire
  • Contact
  • Les Sites
    Cfdt
  • Par région
  • Par métier

Au jour le jour > Communiqués de presse

    partager


  • LIEN MAIL ?

JOURNÉE DE PRÉRENTRÉE 2014 : EST-CE LÀ L'ENJEU DE LA RÉFORME DU SYSTÈME ÉDUCATIF ?

publié le 16/05/2014 à 09H40 par attaché de presse

image

CP n° 61

L'annonce par le Ministère de l'Éducation nationale de la suppression de la journée de prérentrée du 29 août donne une image déplorable de l'Éducation nationale et du dialogue social dans ce ministère.

Une image déplorablement corporatiste d'abord, puisque, dans cette affaire, on oublie complètement les personnels de vie scolaire, les personnels administratifs et les personnels de direction, qui vont, cette année comme les autres, reprendre le travail bien avant le 29 août sans que personne ne s'en émeuve. Cette focalisation sur les dates de rentrée et de prérentrée continue à entretenir un mythe aussi tenace qu'absurde, qui voudrait que le travail dans l'Éducation nationale se réduise aux cours devant élèves.

Mais cette décision donne surtout une image déplorable du dialogue social tel qu'il se pratique dans l'Éducation nationale. Le jour même où les fonctionnaires font grève et manifestent pour alerter le gouvernement sur leur pouvoir d'achat, leurs conditions de travail et l'avenir du service public, on laisse entendre qu'il n'y a pas de sujet plus urgent que de décider de la place de la journée de prérentrée dans le secondaire. Moins on a d'emprise sur la réalité du travail et de la vie des personnels, plus on valorise des sujets dérisoires.

Pour le Sgen-CFDT, la paix sociale ne s'achète pas par des mesures symboliques, elle se construit avec des mesures courageuses abordant les problèmes de fond. Le service public de l'Éducation nationale et ses personnels méritent mieux que l'image déplorable que donne cette annonce.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS