Transition énergétique, un projet de loi bien orienté mais à compléter

Publié le 19/06/2014

Pour la première fois, le Parlement est saisi d’un projet de loi de transition énergétique. Une présentation en Conseil des ministres a eu lieu ce 18 juin.

Pour la CFDT, les enjeux de cette loi sont évidemment d’ordre environnemental (dont le climat et les pollutions) mais aussi social (inégalités et précarité) et économique (vulnérabilité et coûts de nos importations d’énergie).

La CFDT apprécie la confirmation d’un niveau d’objectifs ambitieux illustré par la division par deux des consommations d’énergie, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la diversification du mix énergétique.

Cependant, la CFDT analyse comme insuffisantes les dispositions relatives au recul de la précarité énergétique. Le chèque énergie peut aller dans le bon sens s’il est complété de mesures permettant aux citoyens de sortir réellement de la précarité énergétique, tant pour le logement que pour les transports. 

La CFDT regrette l’absence de dispositions favorables aux Plans de déplacement d’entreprises et d’administrations négociés et articulés avec les Plans de déplacement urbains.

Dans les territoires, la nouvelle gouvernance de l’énergie doit être ouverte aux parties prenantes afin de stimuler des initiatives citoyennes et favoriser une économie et des activités de proximité, comme la rénovation thermique ou les circuits courts de production par exemple.

Enfin, la CFDT rappelle l’importance de la préparation des transitions professionnelles, thématique inexistante dans ce projet de loi. Des métiers et des activités vont évoluer. Il faut sécuriser ces mutations, les anticiper et les accompagner, notamment par la formation professionnelle.

Dans la continuité de son implication au débat national sur la transition énergétique de 2013, la CFDT sera mobilisée sur le débat parlementaire qui s’ouvre.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS