Sécurisation de l'emploi, des droits nouveaux dès maintenant

Publié le 04/06/2013
La mise en œuvre concrète de l’accord sur la sécurisation de l’emploi de janvier 2013 se poursuit. La CFDT signe 3 accords qui mettent en œuvre:

- Au 1er juillet 2013, les cotisations assurance-chômage employeur seront d’une part augmentées pour les CDD courts et d’autre part exonérées pour l’embauche de jeunes de moins de 26 ans en CDI. Alors que le nombre de CDD explose, ces deux mesures phares sont essentielles pour la CFDT : elles visent à responsabiliser les entreprises quant à leurs pratiques d'emplois flexibles et à favoriser l'entrée des jeunes sur le marché du travail en emplois durables.

- Une prime de 1000€ sera accordée au 7e mois d’accompagnement pour les bénéficiaires du CSP expérimental (fins de CDD et intérimaires) dont la formation qualifiante se termine après la fin de leur allocation chômage. La CFDT a porté cette mesure pour permettre aux demandeurs d’emploi dont les droits à l’assurance chômage sont courts, et qui ont peu accès à la formation, de s’y engager.

- Les salariés en mobilité volontaire pourront bénéficier de l’assurance chômage.  Si la mobilité prend fin avant la date de retour prévue dans son entreprise d’origine, le salarié pourra toucher une allocation chômage jusqu’à cette date. Cette mesure offre une sécurité supplémentaire aux salariés prenant le risque de changer d’entreprise. Elle prendra effet dès la promulgation de la loi sécurisation de l’emploi.

Ces accords créent des droits concrets et immédiats pour les salariés les plus précaires, conformément aux engagements contenus dans l’ANI du 11 janvier 2013. Ils sont une riposte adaptée à la montée du chômage et de la précarité.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS