Réforme des retraites, le parlement doit améliorer le projet de loi

Publié le 18/09/2013
Le projet de loi sur les retraites a été présenté ce matin au Conseil des ministres et sera débattu à l’Assemblée nationale à partir du 7 octobre.

La CFDT reste mobilisée pour obtenir des améliorations significatives lors  de ce débat parlementaire.

La CFDT exige que les retraités modestes soient épargnés par le recul de six mois de la date de revalorisation des pensions.

Les salariés qui exercent des travaux pénibles vont acquérir des droits nouveaux, pour se former en vue d’une reconversion ou partir à la retraite plus tôt. La CFDT demande la prise en compte effective de la situation des salariés en fin de carrière toujours exposés à la pénibilité.

La situation des jeunes sera améliorée par la validation pour la retraite de toutes les périodes d’apprentissage et la réduction de 200 à 150 heures Smic du seuil de validation d’un trimestre. La CFDT demande également que les stages rémunérés soient mieux pris en compte.

Les droits familiaux de retraite feront l’objet d’une refonte pour bénéficier davantage aux femmes, de manière forfaitaire, dès le premier enfant. La CFDT sera vigilante au redéploiement effectif, avant 2020, de ces droits familiaux.

Enfin, la CFDT demande l’ouverture d’une concertation sur le financement de la protection sociale. Un transfert de cotisations de la branche famille devrait permettre de compenser la hausse de cotisations retraite et préserver le pouvoir d’achat des salariés.

Pour la CFDT, toutes ces améliorations sont nécessaires pour réduire les injustices et méritent d’être consolidées en vue d’une réforme plus globale du système des retraites, la seule à même de mettre fin à la pénalisation des salariés polypensionnés.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS