Reconnaissance de l'Etat de Palestine - Un vote pour la paix

Publié le 02/12/2014

La CFDT et le mouvement syndical international sont convaincus qu’une paix durable au Proche Orient passe par la reconnaissance du droit d’Israël à vivre en paix aux côtés d’un État palestinien indépendant et viable. Les textes de l’ONU qui reconnaissent les frontières de 1967 doivent être pleinement appliqués.

La résolution adoptée par l’Assemblée Nationale aujourd’hui va dans ce sens et doit contribuer à favoriser la discussion entre les deux parties.

Seul le dialogue permettra de mettre un terme à ce conflit dont la résolution ne peut intervenir que sur le terrain politique. Les considérations religieuses sont une impasse.

Cette prise de position des députés doit servir l’action diplomatique internationale qui cherche à responsabiliser les deux camps. Elle doit amener les Palestiniens et les Israéliens à construire eux-mêmes les conditions d’une paix durable.

En ce sens, la CFDT réaffirme son soutien à l’organisation syndicale palestinienne PGFTU et à la centrale israélienne Histadrout dans leur coopération pour la paix.

Pour la CFDT, ce vote ne doit en aucun cas constituer un prétexte pour attiser des tensions communautaires.

Cette résolution n’est ni la victoire d’un camp, ni la défaite d’un autre. C’est un acte démocratique pour la paix.