Rapport sur la pénibilité, une contribution positive

Publié le 23/11/2016

La mission confiée par le Premier ministre à Gaby Bonnand, Pierre-Louis Bras et Jean-Francois Pillard sur le compte pénibilité vient de produire un rapport sur la mise en œuvre du Compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P).

La CFDT salue cette contribution positive à la mise en œuvre du C3P, dispositif en devenir. Depuis des mois, une partie du patronat explique que cet outil est une usine à gaz inapplicable et encourage les entreprises à ne pas le mettre en œuvre. Ce rapport est à l’opposé de ce discours déplacé : il réaffirme que réduire la pénibilité est un objectif pertinent et justifié par les inégalités que crée la pénibilité (espérance de vie, santé, retraite…).Il n’offre aucun argument à ceux qui imaginent encore son abrogation.

Ce rapport fait le lien avec la politique de prévention qui prévaut dans le Plan Santé au Travail 3, voulu par les partenaires sociaux. Il réaffirme que le dialogue social est essentiel pour mener des politiques de prévention dans l’entreprise.  Enfin il  propose des pistes pour rendre notamment  efficient  l’accès à la formation de ceux qui  sont exposés à la pénibilité et qui n’ont souvent pas recours à la formation continue.

La CFDT demande à ce que tous les référentiels de branche en cours de réalisation soient rapidement déposés auprès de l’administration en vue d’être homologués.  Les entreprises, et notamment les PME/TPE, devront appliquer ce nouveau droit pour les salariés, dès la fin 2016, comme la loi l’exige.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS