Nucléaire, annonce précipitée de la fermeture de Fessenheim !

Publié le 14/09/2012 (mis à jour le 09/01/2013)
Communiqué de presse n°56 du 14 septembre 2012 - La CFDT et sa fédération de la chimie et de l’énergie regrettent la précipitation de l’annonce de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et l’absence concertation en amont de la décision.

La CFDT et sa fédération de la chimie et de l’énergie regrettent la précipitation de l’annonce de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et l’absence concertation en amont de la décision.

Bien qu’annoncée par le président de la République lors de la campagne électorale, un délai aussi court pose problème, y compris de prise en compte du débat public qui doit s’engager dès demain sur la transition énergétique.

La fermeture est lourde de conséquences et nécessite du temps pour gérer les transitions professionnelles, des 3 500 agents EDF et salariés sous-traitants, comme pour la revitalisation du bassin d’emploi. Cette fermeture aura aussi des conséquences sur la vie et l’économie locale (commerces, écoles…).

Le  président de la République a annoncé que la fermeture se ferait sans casse sur l’emploi, la CFDT exige une rencontre avec les pouvoirs publics dès le début de la semaine prochaine afin qu’ils fassent part des solutions qu’ils ont certainement déjà envisagées…

La CFDT note qu’avant la fin des débats ouverts par la conférence environnementale sur les transitions écologiques, deux décisions importantes ont déjà été actées : la fermeture de Fessenheim et la mise en place d’un tarif progressif de l’énergie…

À Fessenheim comme ailleurs, la CFDT sera présente aux côtés des salariés dans les semaines et les mois à venir pour la préservation de leur emploi.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS