Modernisation de l'action publique, la CFDT s'inquiète

Publié le 04/04/2013
Après le deuxième Comité interministériel pour la Modernisation de l’action publique, la CFDT pointe les insuffisances de la méthode du gouvernement.

Réduire le déficit public, lutter contre la crise et préparer l’avenir nécessite une action publique modernisée, capable de se fixer des priorités définies collectivement dans les territoires. Or la CFDT doute que la démarche engagée puisse atteindre ces objectifs.

La CFDT ne se retrouve pas dans les chantiers engagés, particulièrement ceux des évaluations des politiques publiques ou des propositions en matière d’échanges et de dialogue social.

Pour la CFDT, la démarche manque de lisibilité. Les objectifs doivent être clairement affichés, sans quoi l’action du gouvernement dans ce domaine devient source d’anxiété et d‘incompréhension pour les fonctionnaires.

La simplification des normes semble s’imposer, mais elle nécessite une vision d’ensemble. La CFDT se demande si c’est actuellement vraiment le cas…

La Modernisation de l’action publique aura des effets dans les territoires pour les citoyens. La CFDT regrette l’absence de concertation avec les acteurs du monde syndical et associatifs concernés.

Pour la CFDT, l’action publique est au cœur du pacte social et le gouvernement a la responsabilité de réussir sa modernisation. La CFDT souhaite s’impliquer dans tout chantier qui vise à adapter l’intervention publique et les dynamiques territoriales à l’évolution des besoins des usagers.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS