La CFDT dénonce la baisse des moyens de prévention des risques professionnels

Publié le 25/06/2013
Au lendemain de la conférence sociale, alors que la feuille de route concernant la santé au travail recommande des efforts accrus en matière de prévention des risques professionnels, la branche Prévention des risques professionnels de la Sécurité sociale est menacée de coupes budgétaires d'au moins 10 % sur quatre ans.

Cette restriction de moyens, sur laquelle nous n’avons pas eu de réponse pendant la conférence sociale, va avoir un retentissement majeur sur la mise en œuvre des objectifs de prévention proposés par les partenaires sociaux dans le cadre de la convention d'objectif et de gestion de la branche Accidents du travail - maladie professionnelles pour la période 2014-2017.

Par ses conséquences en termes de réductions d'effectif, elle va porter atteinte, à court, moyen et long terme, aux capacités d'intervention des Caisses régionales de santé au travail dans les entreprises et aux capacités de recherche à l'institut national de recherche et de sécurité en le privant de 60 à 80 postes de chercheurs, en Lorraine essentiellement.

La CFDT soutient les actions menées à Paris le 26 juin par les salariés de l'INRS et les équipes syndicales de Lorraine et de Paris.

 

Elle appelle les ministères de tutelle, Affaires sociales, Travail, comme le ministère du Budget,  à mettre en cohérence les moyens alloués et les objectifs affichés par le gouvernement.

 

Elle appelle aussi à une meilleure concertation entre État et partenaires sociaux pour respecter les équilibres de gouvernance de la branche AT MP et de l'INRS.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS