Journée mondiale du refus de la misère - "Combattre nos préjugés, c’est combattre la pauvreté"

Publié le 17/10/2014

La pauvreté s’intensifie dans notre pays : plus de 8 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté, 2 millions de travailleurs pauvres.  Cette situation ne peut que susciter l’indignation face au durcissement des conditions de vie de ces millions de nos concitoyens.

En participant le 17 octobre à la journée du refus de la misère, initiée par ATD Quart-Monde, la CFDT appelle les élus, les acteurs de l’économie mais aussi l’ensemble des citoyens, à refuser et combattre la stigmatisation et les discriminations croissantes subies par les plus pauvres.

La CFDT est partenaire de la 2ème édition du livre édité par ATD Quart-Monde : « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ».

La CFDT affirme que l’emploi est le levier le plus puissant pour lutter contre la pauvreté. Elle revendique :

-          la pleine application du plan pauvreté par le gouvernement

-          la mise en œuvre de la fusion PPE/RSA activité

-          la lutte contre le non recours aux droits sociaux

-          l’augmentation du RSA à 55% du seuil de pauvreté

La CFDT attend du gouvernement et du patronat qu’ils s’engagent dans le renforcement des politiques d’emploi à destination des plus éloignés de l’emploi, tel que cela est prévu à l’agenda social.

La CFDT sera présente au rassemblement à Paris, au Trocadéro et appelle ses adhérents, sympathisants, et au-delà tous ceux qui refusent la fatalité de la misère à se joindre aux différentes initiatives organisées dans les territoires.