Formation professionnelle, l'Etat débloque des fonds pour soutenir le redressement de l'Afpa

Publié le 15/01/2013 (mis à jour le 17/01/2013)
Communiqué de presse n°2 du 15 janvier 2013 - En décembre, la CFDT s’était associée à une démarche intersyndicale pour réclamer l’intervention de l’État, au secours de l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes). La CFDT salue la décision annoncée par le Premier ministre de débloquer 110 millions d’euros en 2013 et de réaliser un effort équivalent sur la période 2014-2017

En décembre, la CFDT s’était associée à une démarche intersyndicale pour réclamer l’intervention de l’État, au secours de l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes).

La CFDT salue la décision annoncée par le Premier ministre de débloquer 110 millions d’euros en 2013 et de réaliser un effort équivalent sur la période 2014-2017, pour contribuer au redressement de la situation financière de l’Afpa. Cet apport va lui permettre d’assurer sa mission de formation,  qui contribue au service public de l’emploi.

Cette contribution financière concrétise l’engagement de l’État. Elle doit être interprétée comme un signe de confiance en l’avenir de l’Afpa. Elle est décisive pour appeler d’autres partenaires financiers à s’engager à leur tour.

Cette décision du gouvernement conforte également les chances de réussite du plan de redressement présenté mi-novembre par la présidence de l’Afpa. La CFDT y apporte son soutien, ainsi qu’à tous les personnels.

La CFDT prend acte de l’engagement de l’Etat de prendre rapidement des initiatives pour résoudre la question de l’immobilier de l’Afpa.

Dans une période de forte dégradation de la situation de l’emploi, l’Afpa est un outil indispensable qui doit pouvoir être mobilisé pour favoriser la qualification ou la requalification des salariés et des demandeurs d’emplois.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS