Formation professionnelle, l’Afpa doit être sauvée !

Publié le 07/06/2012 (mis à jour le 21/12/2012)
Communiqué de presse n°34 du 7 juin 2012 - Pour la CFDT, la mobilisation du Comité interministériel de restructuration industrielle est une première réponse, mais elle ne sera pas suffisante.

L’état financier difficile de l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) n’est pas une surprise pour la CFDT, même si la défaillance récente de Dexia empire la situation. 

L’annonce, mercredi, de la démission de son président complique un peu plus les choses. De toute évidence, des mesures de consolidation financière de l’Afpa étaient indispensables. La mobilisation du Comité interministériel de restructuration industrielle est une première réponse, mais elle ne sera pas suffisante.

Depuis plusieurs mois et notamment lors du sommet social du 18 janvier dernier, la CFDT a demandé que l’État change de stratégie vis-à-vis de l’Afpa et la mobilise sur la formation des demandeurs d’emploi.

Lors de la rencontre du 29 mai avec le Premier ministre, la CFDT a une nouvelle fois plaidé pour qu’un plan d’urgence de formation des demandeurs d’emploi soit mis en œuvre en s’appuyant sur l’Afpa.

La CFDT portera encore cette demande auprès du ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, notamment lors de la conférence sociale du mois de juillet. Cela permettrait à l’Afpa de sortir la tête de l’eau.

Dans la situation sociale actuelle, ce serait un gâchis que l’État, les régions, les syndicats et le patronat ne s’appuient pas sur l’Afpa pour répondre aux besoins de formation des salariés et demandeurs d’emploi. L’Afpa dispose de formateurs compétents et de plateformes techniques régionales qui ne peuvent être laissés à l’abandon.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS