Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels, la CFDT signe l’accord sur l’affectation des ressources

Publié le 10/10/2012 (mis à jour le 09/01/2013)
Communiqué de presse n°61 du 10 octobre 2012 - La CFDT se réjouit que les organisations représentatives d’employeurs et de salariés soient parvenues à un accord équilibré sur l’affectation des ressources du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) pour le financement, d’une part, des actions de formation au bénéfice des salariés et, d’autre part, au bénéfice des demandeurs d’emploi.

La CFDT se réjouit que les organisations représentatives d’employeurs et de salariés soient parvenues à un accord équilibré sur l’affectation des ressources du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) pour le financement, d’une part, des actions de formation au bénéfice des salariés et, d’autre part, au bénéfice des demandeurs d’emploi.

C’est pourquoi la CFDT a décidé de signer l’accord et de soutenir le taux maximum de contribution de 13 %.

Elle retrouve dans cet accord les priorités qu’elle porte actuellement dans la négociation engagée sur la sécurisation de l’emploi :

Favoriser l’accès à l’emploi des jeunes

  • Renforcer le maintien et l’évolution dans l’emploi des salariés les plus fragiles
  • Sécuriser les salariés et les demandeurs d’emploi confrontés à des mutations économiques et dans le cadre de transitions et reconversions professionnelles

Par ailleurs, la fixation de la contribution des OPCA (Organismes paritaires collecteurs agréés) au taux maximum de 13 % permettra au FPSPP :

  • d’assurer pleinement les missions qui lui sont confiées et de rééquilibrer son budget mis en difficulté après deux années de ponctions financières opérées par l’Etat
  • de soutenir la mobilisation et la combinaison des dispositifs de formation issus des accords interprofessionnels successifs dans le but de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle des jeunes, maintenir l’emploi, limiter les risques de rupture de contrat de travail et faciliter d’éventuelles reconversions des salariés fragilisés par la crise.

Dans la phase de négociation de la convention entre l’État et le FPSPP qui s’ouvre maintenant, la CFDT sera attentive à ce que toutes les parties assument leurs engagements.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS