Europe, La CFDT soutient les demandes de la CES auprès de Jean-Claude Junker

Publié le 17/07/2014

Bernadette Ségol, secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats a adressé le 14 juillet dernier une lettre ouverte à Jean-Claude Junker pour lui rappeler les attentes du syndicalisme européen à l’égard du nouveau président de la Commission européenne. C’est-à-dire un changement de cap dans les politiques européennes pour faire face au problème du chômage par la mobilisation de ressources en faveur de l’investissement, notamment dans les domaines des transports, de l’énergie, des télécommunications, de l’innovation et de la recherche, ainsi que dans les compétences et l’éducation.

Dans le programme qu’il a présenté au le 15 juillet au Parlement européen, Jean-Claude Junker s’est engagé à favoriser l’emploi par l’investissement, une politique européenne sur l’énergie, et une Europe plus équitable et plus démocratique.

La CFDT s’inscrit dans la démarche de la CES et attend du nouveau Président de la Commission une impulsion pour une Europe qui donne des perspectives à ses citoyens, en investissant pour un développement basé sur la qualité des produits et des services, la qualité des emplois, et la qualité de l’environnement. Elle espère qu’au cours de la prochaine législature européenne le dialogue social à tous les niveaux (européen, national, territorial, sectoriel, entreprise) prenne une place centrale dans la mise en œuvre des réformes dont l’Europe et les États membres ont besoin pour faire face aux défis de la mondialisation : montée des émergents, inégalités, pauvreté, migrations, protection sociale, ressources naturelles, climat…

En application du Traité de Lisbonne, c’est la première fois de l’histoire de l’Union européenne que le Président de la Commission est élu par le Parlement, lui-même issu du vote des citoyens. Cette légitimité démocratique devrait donner au nouveau Président la capacité de peser dans les débats européens en faveur de l’intérêt commun des citoyens de l’Union, en dépassant les marchandages entre les États membres.

La CFDT, avec la CES, restera mobilisée pour que la Commission, présidée par Jean-Claude Junker, s’appuie sur cette capacité et tienne les engagements qu’il a pris auprès du Parlement européen.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS