Elections législatives : Les urgences des travailleurs ne doivent pas souffrir de la situation politique

Publié le 20/06/2022

Le taux d’abstention record observé lors de ce deuxième tour des élections législatives, notamment chez les jeunes, et le nombre inédit d’élus à l’Assemblée Nationale issus des rangs du Rassemblement national illustrent ce que la CFDT dénonce depuis des mois : la société est plus que jamais fracturée et elle souffre d’une grande fatigue démocratique.

Les discours ambigus entre les deux tours sur l’extrême droite ont participé à la montée en puissance d’une force qui défend des valeurs contraires à celles de la République. Beaucoup d’incertitudes pèsent désormais sur la situation politique. Il ne revient pas à la CFDT de les commenter, elle prend acte des résultats. Mais les travailleurs et les travailleuses ne doivent pas en pâtir.

Au lendemain d’un congrès qui l’a confortée avec une approbation de sa résolution générale à plus de 90%, la CFDT réaffirme qu’il est urgent d’agir pour le pouvoir de vivre des travailleurs et des citoyens, d’accélérer les décisions permettant de faire face au changement climatique dans la justice sociale, d’améliorer les conditions de travail et d’emploi, de revitaliser la vie démocratique, notamment en donnant plus de poids à la parole de la société civile organisée et des corps intermédiaires.

Dans cette période incertaine, la CFDT prendra toute sa place de première organisation syndicale pour défendre les intérêts des travailleurs et des travailleuses et prendre sa part pour une société juste et apaisée.