Conférence sociale, la CFDT obtient des mesures concrètes pour l'emploi

Publié le 08/07/2014

La Conférence sociale vient de se dérouler pendant deux jours dans un climat tendu, du fait de la situation économique et sociale et de la progression des inégalités et du chômage.

La CFDT était venue avec des propositions concrètes et voulait voir réaffirmer la place du dialogue social. Sa priorité était la prise en compte des personnes les plus en difficulté : les chômeurs de longue durée, les jeunes, les personnes qui peinent à s’insérer sur le marché du travail.

 La CFDT a obtenu un engagement sur la « garantie jeune » (allocation et accompagnement vers l’emploi) : 50 000 jeunes en bénéficieront en 2015 et 100 000 en 2017.

 L’apprentissage doit être un des leviers de l’insertion des jeunes. En conclusion de la table-ronde sur l’emploi 200 millions d’euros supplémentaires iront à l’accompagnement de l’apprentissage. La CFDT a fortement interpellé l’État et obtenu un engagement de 10 000 contrats d’apprentissage dans la fonction publique.

 La CFDT est satisfaite que les allègements décidés dans le pacte de responsabilité ne soient pas inscrits dès aujourd’hui dans la loi pour 2016 et 2017. L’Observatoire des aides aux entreprises permettra de s’assurer que ces allègements sont utilisés pour l’investissement productif et social.  Cet observatoire sera un outil pour vérifier que les engagements du patronat en faveur de l’emploi sont tenus.

 Dans le cadre du pacte de responsabilité, une délibération pour accompagner les branches dans la négociation sur les classifications est confirmée.

 Le Premier ministre a réaffirmé la place centrale du dialogue social pour construire les réformes dont le pays a besoin. Sur la modernisation du dialogue social, la CFDT sera vigilante sur la rédaction de la feuille de route. Le dialogue social dans l’entreprise est un instrument au service de la compétitivité et de l’emploi. C’est pourquoi chaque salarié, y compris dans les petites entreprises, doit pouvoir être représenté.

 Dans la Fonction publique, l’engagement de mener un véritable dialogue social pour les personnels concernés par les réformes en cours est une avancée à concrétiser.

 Ces deux journées de discussions montrent que l’implication dans le dialogue social en étant exigeant et force de proposition apporte des solutions et protège les intérêts des salariés et des chômeurs.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS