Conférence environnementale, vers un nouveau modèle de développement

Publié le 14/09/2012 (mis à jour le 09/01/2013)
Communiqué de presse n°57 du 14 septembre 2012 - La CFDT est satisfaite que le Président ait indiqué une continuité entre la Conférence sociale et la Conférence environnementale. Elle souhaite prendre toute sa part dans cette transition vers une nouveau modèle de développement.

La Conférence environnementale ouverte par le président de la République a permis de tracer un nouveau cap pour le développement de notre pays.

La CFDT est satisfaite que le Président ait indiqué une continuité entre la Conférence sociale et la Conférence environnementale. C’est l’une de ses revendications, destinée à s’assurer que le passage vers l’excellence environnementale dessine de nouvelles opportunités d’activités et d’emplois pour sortir de la crise. C’est pourquoi, pour la CFDT, la Conférence environnementale doit traiter des transitions professionnelles.

La CFDT note avec intérêt l’engagement de la France à soutenir un accord international sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2015 et à mettre en place un mécanisme européen de taxe carbone aux frontières.

En ce qui concerne la transition énergétique, il est judicieux de mettre en place un grand plan de rénovation thermique des bâtiments. Les modalités de financement restent à préciser. Cela permettra de consolider l’activité économique dans la filière du bâtiment, mais nécessite aussi d’organiser en amont une filière d’approvisionnement dans notre pays. La Banque publique d’investissement et la nouvelle politique industrielle doivent prendre toute leur place.

Sur le mix énergétique, la CFDT regrette que l’essentiel du discours ait porté sur l’électricité alors l’enjeu est de diminuer la dépendance de notre économie aux énergies fossiles, responsables des trois quarts de notre déficit commercial. La CFDT est d’accord pour accroître la part des énergies renouvelables, mais reste attachée au développement de filières d’équipements de ces énergies renouvelables créant activités et emplois en France.

Enfin, la CFDT accueille favorablement la relance de la protection de la biodiversité. Le coût de l’inaction serait désastreux. La protection de la biodiversité, complétée par la professionnalisation des filières, est une source d’activité et d’emploi.

La CFDT souhaite prendre toute sa part dans cette transition vers une nouveau modèle de développement. 

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS