Communiqué de presse n°86 du 15 décembre 2011

Publié le 15/12/2011 à 00H00
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - RSA, il faut plus de moyens pour accompagner les bénéficiaires
Communiqué de presse n°86 du 15 décembre 2011
Communiqué de presse n°86 du 15 décembre 2011
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - RSA, il faut plus de moyens pour accompagner les bénéficiaires

La conférence d’évaluation du Revenu de solidarité active (RSA) a eu lieu ce 15 décembre. Le comité de suivi a fait réaliser plusieurs enquêtes. Il ressort que :

 
  • À ce jour, il est difficile de mesurer l’effet du RSA sur le taux de retour à l’emploi ;
  • Il est difficile de mesurer l’effet sur le développement du temps partiel ou des emplois précaires ;
  • Rien n’indique que la mise en place du RSA activité ait entrainé une diminution du temps de travail proposé aux bénéficiaires ;
  • Les entreprises n’utilisent pas le RSA pour abaisser les salaires ou imposer des emplois à temps partiel.
 
Le RSA est un filet de sécurité pour 3,9 millions de personnes. La CFDT soutient le RSA socle et activité, conçu pour fonctionner en période de croissance. En période de crise, il ne peut opérer qu’avec des moyens suffisants. La CFDT demande :
 
  • Plus de moyens pour un accompagnement individualisé ;
  • Diriger les contrats uniques d’insertion vers les bénéficiaires du RSA pour favoriser leur retour à l’emploi ;
  • Augmenter le niveau du RSA socle à 55 % du seuil de pauvreté (522 €) ;
  • Ouvrir le RSA jeune en supprimant l’exigence d’années de travail ;
  • Développer la communication autour des dispositifs afin de ne plus avoir de personnes qui, par méconnaissance, ne font pas appel au dispositif RSA.
 
L’évaluation du RSA reste à poursuivre afin, dans les années qui viennent, de mieux évaluer ses effets pour les allocataires.