Communiqué de presse n°70 du 7 octobre 2011

Publié le 07/10/2011 à 00H00
Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint - Pouvoir d'achat à Mayotte, la CFDT dénonce l'opacité des marchés
Communiqué de presse n°70 du 7 octobre 2011
Communiqué de presse n°70 du 7 octobre 2011
Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint - Pouvoir d'achat à Mayotte, la CFDT dénonce l'opacité des marchés

Le département de Mayotte connaît depuis plusieurs jours des tensions sociales liées à la vie chère. Des négociations sont engagées entre les organisations syndicales, les représentants de l’Etat et ceux de la grande distribution. Dans ce cadre, la CISMA CFDT exige une véritable transparence des prix et des marchés mahorais.

 
Pour la CFDT, l’opacité de la formation des coûts et des prix, véritable marqueur des économies domiennes, empêche Mayotte, comme les autres départements français d’Outre-mer, de développer un véritable projet économique synonyme de production endogène et d’emplois locaux.
 
La CFDT a mené ces derniers mois deux études sur la vie chère à La Réunion et en Martinique. Elles mettent en évidence des différences surréalistes entre les Dom et la métropole.
 
Plus de deux ans après les événements qui ont secoués les Antilles, la Réunion et la Guyane, le gouvernement n’a pas pris en compte ce qui apparaît de plus en plus comme une situation scandaleuse.
 
L’éloignement et l’insularité n’expliquent pas à eux seuls le coût de la vie à Mayotte et dans les autres Dom. Mayotte doit sortir d’’une économie de comptoir qui ne peut constituer un avenir digne de ce nom, où les transferts sociaux sont la normalité et l’emploi l’exception.
 
La CFDT attend du gouvernement des actes forts en matière de transparence, d’évaluation des mesures de défiscalisation et d’exonération de charges sociales pour Mayotte.