Communiqué de presse n°7 du 27 janvier 2011

Publié le 27/01/2011 à 00H00
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - Chômage, la baisse promise s'est transformée en hausse record
Communiqué de presse n°7 du 27 janvier 2011
Communiqué de presse n°7 du 27 janvier 2011
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - Chômage, la baisse promise s'est transformée en hausse record

Il y a un an, le président de la République annonçait prématurément la baisse du chômage pour les mois à suivre. Aujourd’hui, la CFDT constate avec inquiétude que c’est l’inverse qui se produit.

 
En dépassant les 4 millions de demandeurs d’emploi, les chiffres du chômage ont atteint un triste niveau record en décembre. L’augmentation de 5,3 % en 2010 illustre ce que la CFDT martèle depuis longtemps : la crise et ses effets sont toujours une réalité pour le quotidien des salariés et des chômeurs.
 
Ce chômage de masse nécessite la mobilisation urgente de tous les acteurs concernés : syndicats, patronat, Pôle emploi et Etat.
 
Mais l’Etat doit assumer toute sa part de responsabilité en matière de politique de l’emploi. Pour cela, il doit revenir sur :
 
  • La loi Tepa et son volet « heures supplémentaires », néfaste pour l’emploi ;
  • La baisse des moyens attribués aux mesures en faveur de l’emploi dans le budget 2011 ;
  • La baisse du nombre de contrats aidés ;
  • La baisse des personnels et du budget de Pôle emploi ;
  • La suppression de l’allocation équivalent retraite.
 
Au moment de l’ouverture des négociations sur l’emploi des jeunes et sur l’assurance chômage, la CFDT prend ses responsabilités, mais n’accepte pas que l’Etat fasse assumer les siennes aux partenaires sociaux.