Communiqué de presse n°64 du 8 septembre 2011

Publié le 08/09/2011 à 00H00
Déclaration de la Commission exécutive - Plan de rigueur, la CFDT formule ses propositions au ministre du Travail
Communiqué de presse n°64 du 8 septembre 2011
Communiqué de presse n°64 du 8 septembre 2011
Déclaration de la Commission exécutive - Plan de rigueur, la CFDT formule ses propositions au ministre du Travail

La CFDT a été reçue mercredi par Xavier Bertrand dans le cadre de bilatérales organisées avec les partenaires sociaux sur l’emploi.

 
La CFDT a critiqué le plan d'économies du gouvernement et particulièrement la taxation des mutuelles qui touchera lourdement les salariés au risque que certains renoncent à être couverts. La CFDT a aussi dénoncé au travers de cette taxation le dévoiement du financement de la protection sociale vers le budget de l’État.
 
Sur l’emploi, la CFDT a fait part de son inquiétude face à la montée du chômage. Elle a demandé :
·      La remise en cause des heures supplémentaires défiscalisées, contre-productives pour l’emploi notamment dans les grandes entreprises.
·      La réactivation de mesures sur l’emploi (formation, activités partielles, soutien à l’emploi des jeunes...) afin d'être réactif lors de difficultés dans les entreprises.
·      Le retour de l’Allocation équivalent retraite (AER) supprimée en janvier 2011 qui a mis en grosse difficulté les salariés au chômage ayant cotisé les années requises sans avoir l’âge légal de départ en retraite.
·      La mise en place de mesures concrètes de soutien à l’emploi des jeunes en complément de celles prises par les partenaires sociaux au premier semestre 2011.
 
Le ministre du Travail s’est engagé à étudier les propositions de la CFDT, notamment des mesures pour compenser la disparition de l’AER.
 
La CFDT a expliqué ses propositions sur l’indemnisation des chômeurs, particulièrement sur les droits rechargeables et la cotisation patronale dégressive en fonction de la durée dans l’emploi. Elle a aussi demandé un engagement du ministre sur le maintien des moyens attribués à Pôle emploi ainsi qu’une redéfinition de ses missions dans la convention Etat-Unedic-Pôle emploi actuellement en discussion.
 
La situation de l’emploi impose réactivité et soutien aux salariés et chômeurs les plus fragiles. C’est le sens des propositions formulées par la CFDT.