Communiqué de presse n°48 du 16 juillet 2010

Publié le 16/07/2010 à 00H00
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - Politiques de l'emploi, la CFDT dénonce les coupes sombres
Communiqué de presse n°48 du 16 juillet 2010
Communiqué de presse n°48 du 16 juillet 2010
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - Politiques de l'emploi, la CFDT dénonce les coupes sombres

Le Secrétariat d’Etat à l’Emploi a réuni ce jour les partenaires sociaux pour examiner les mesures annoncées en matière d’emploi et de formation dans les orientations budgétaires.

 
La CFDT a demandé fermement au Gouvernement de renoncer à ses projets de coupes sombres sur les politiques de l’emploi. 
 
L’arrêt des mesures sur l’emploi du plan de relance est irresponsable : les effets de la crise sur l’emploi se prolongeront en 2011 et au-delà.
 
Sur la formation, le prélèvement de 300 millions € sur le FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels) va amoindrir le financement des opérations de formation en faveur des demandeurs d’emploi et des salariés les plus précaires. Par ailleurs, le procédé utilisé est scandaleux : alors que l’Etat est signataire de la convention-cadre fixant les objectifs du FPSPP, il s’approprie un tiers des ressources du fonds sans en avertir les partenaires sociaux.
 
La baisse du nombre de contrats aidés et de leur subventionnement par l’Etat va pénaliser les chômeurs les plus éloignés de l’emploi.
 
Enfin, les restrictions budgétaires annoncées pour le service public de l’emploi (Pôle Emploi, missions locales, maisons de l’emploi…) se traduiront par une nouvelle dégradation du service rendu aux demandeurs d’emploi, et notamment aux jeunes.
 
La réduction de la dette publique ne peut se faire sur le dos de l’emploi … qui lui-même est un élément essentiel de la réduction des déficits publics.