Communiqué de presse n°44 du 1er juillet 2010

Publié le 01/07/2010 à 00H00
Déclaration de Patrick Pierron, secrétaire national - Loi Grenelle 2, un texte insuffisant, mais des chantiers à investir
Communiqué de presse n°44 du 1er juillet 2010
Communiqué de presse n°44 du 1er juillet 2010
Déclaration de Patrick Pierron, secrétaire national - Loi Grenelle 2, un texte insuffisant, mais des chantiers à investir

La loi Grenelle 1 avait permis de construire une multitude de compromis novateurs en associant l’ensemble des parties prenantes. La loi Grenelle 2 vient d’être votée dans les mêmes termes par les deux chambres du Parlement.

 
La CFDT s’en félicite. Elle retient l’importance des mesures prises et des chantiers engagés, notamment dans les secteurs du bâtiment, des transports et sur la transparence dans le débat public. La loi réaffirme la possibilité d’expérimenter le péage urbain dans les très grandes villes.
 
La CFDT regrette le renoncement, sous la pression de lobbies, à des éléments clés des conclusions du Grenelle :
  • quasi abandon de la taxe carbone,
  • report de la taxe kilomètres poids lourds,
  • procédures inadaptées au développement de l’éolien,
  • évaluation insuffisante sur la responsabilité sociale des entreprises.
 
Pour la CFDT, beaucoup reste à faire, en particulier par l’adoption d’une fiscalité écologique socialement équitable, pour répondre aux défis du climat et favoriser un autre type de développement.
 
Dans le prolongement du Grenelle, la CFDT s’engagera dans le suivi et la mise en œuvre des mesures arrêtées en s’appuyant sur le partenariat avec France Nature Environnement. Elle agira pour que les politiques industrielles et celles liées au grand emprunt soutiennent les orientations du Grenelle.
 
Il faut une politique économique cohérente et coordonnée au niveau européen pour pouvoir relever le défi de l’emploi et du développement durable.