Communiqué de presse n°3 du 27 janvier 2010

Publié le 27/01/2010 à 00H00
Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint - Etats généraux de l'industrie, des orientations à concrétiser
Communiqué de presse n°3 du 27 janvier 2010
Communiqué de presse n°3 du 27 janvier 2010
Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint - Etats généraux de l'industrie, des orientations à concrétiser

A l’issue des Etats généraux de l’industrie, la CFDT, qui s’est fortement impliquée dans ses travaux, prend acte positivement du projet de rapport qui sera remis au Président de la République même si elle n’en partage pas toutes les options.

 
Il faut prendre appui sur ces Etats généraux pour enclencher une dynamique et mettre en place des structures pérennes afin d’accroître la place de l’industrie dans nos économies, développer des emplois de qualité et relever les défis du développement durable.
 
La CFDT considère que les Comités stratégiques de filières évoqués dans le rapport devront associer les organisations représentant les salariés afin d’assurer l’articulation entre les enjeux économiques et sociaux. C’est par le lien entre ces comités et la Conférence nationale de l’industrie que l’on parviendra à simplifier et mieux coordonner les outils et les politiques existants en les inscrivant dans une action de long terme.
 
Nous nous satisfaisons de la place que l’Europe a fini par trouver dans la conclusion de ces Etats généraux.
 
La CFDT demande que toute forme d’aide publique aux entreprises soit conditionnée à des objectifs précis et quantifiés, négociés avec les représentants du personnel.
 
Tous les aspects sociaux pointés dans le rapport (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, formation, évolution et gouvernance des entreprises…) devront être repris dans les chantiers ouverts par les partenaires sociaux en s’appuyant sur les conclusions de ces Etats généraux de l’industrie.

États généraux de l'industrie: des avancées, mais aussi des manques