Communiqué de presse n°27 du 3 mai 2010

Publié le 03/05/2010 à 00H00
Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint - Crise grecque, l'Europe doit envoyer un message de solidarité
Communiqué de presse n°27 du 3 mai 2010
Communiqué de presse n°27 du 3 mai 2010
Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint - Crise grecque, l'Europe doit envoyer un message de solidarité

La CFDT prend acte de l’accord du dimanche 2 mai entre le gouvernement grec, la zone euro et le FMI (Fonds monétaire international) pour une aide à la Grèce.

 
Cet accord intervient après une longue période d’incertitude qui a accru les difficultés du peuple grec et fragilisé la zone euro. La CFDT demande aux gouvernements des Etats membres de déclencher cette aide sans plus tarder afin de mettre un terme à la spéculation financière sur la dette grecque.
 
La CFDT exprime sa solidarité avec les travailleurs grecs pour qu’ils ne deviennent pas les boucs émissaires des décisions erronées prises par les gouvernements successifs et les principales victimes des mesures de redressement des comptes publics. Le message de l'Europe envers le peuple grec doit être celui de la solidarité et non celui de la rigueur imposée.
 
La CFDT observe avec une grande inquiétude les exigences de L’Union européenne et du Fonds monétaire international, qui conditionnent leur aide à l’application de mesures d'austérité de plus en plus dures.
 
Ces mesures prévoient une réduction radicale des revenus et des pensions de retraite, ainsi que d'importantes augmentations fiscales. Elles sont injustes pour la population déjà atteinte par la crise financière et sociale mondiale.
 
La CFDT soutient les organisations syndicales grecques dans leurs efforts de lutte pour l’adoption de mesures socialement acceptables et négociées avec les syndicats.
 
La CFDT sera présente aux côtés des syndicats grecs lors de la manifestation qu’ils organisent à Athènes le 5 mai, à l’occasion de la grève générale.