Communiqué de presse n°15 du 5 mars 2010

Publié le 05/03/2010 à 00H00
Déclaration de Laurence Laigo, secrétaire nationale - Journée internationale de la Femme, des mesures concrètes sont nécessaires
Communiqué de presse n°15 du 5 mars 2010
Communiqué de presse n°15 du 5 mars 2010
Déclaration de Laurence Laigo, secrétaire nationale - Journée internationale de la Femme, des mesures concrètes sont nécessaires

Cette année marque le centenaire des toutes premières mobilisations de femmes salariées dans le monde. La CFDT célèbre cet événement en organisant un rassemblement de 250 personnes dans le cadre de la Journée internationale de la femme au siège de sa confédération. A cette occasion, la CFDT publiera les résultats de son enquête « Hommes et Femmes au travail », mené par les équipes CFDT pendant deux ans.

 
Trois objectifs ont guidé cette enquête :
 
  • Faire vivre les accords égalité professionnelle déjà signés ;
  • Sensibiliser et former les équipes à la problématique de l’égalité professionnelle ;
  • Enrichir l’ensemble de la réflexion CFDT avec les résultats de l’enquête et l’étude sociologique faite à cette occasion par Cécile Guillaume et Sophie Pochic, membres du CNRS.
 
Écarts de rémunération, accès aux responsabilités, précarité de l’emploi… malgré des avancées, les inégalités persistent. Sur la réduction des écarts salariaux  entre femmes et hommes, la CFDT constate peu d’accords, rarement contraignants.
 
La CFDT l’a exigé pour 2010, l’égalité professionnelle est inscrite dans l’ensemble des grandes négociations de l’agenda social :
 
·         L’égalité entre les femmes et les hommes doit être traitée dans toutes les négociations nationales ;
·         L’État doit assumer sa part de responsabilité en modernisant des politiques publiques destinées à concilier vie professionnelle et familiale : garde des enfants, réforme du congé parental pour favoriser l’entrée et le maintien des femmes sur le marché du travail ;
·         Des mesures concrètes sont urgentes en matière de prévention et de prise en charge des violences conjugales et doivent, à terme, faire l’objet d’une loi cadre.