Communiqué de presse n°12 du 1er mars 2010

Publié le 01/03/2010 à 00H00
Déclaration de Laurence Laigo, secrétaire nationale - Violence faites aux femmes, des mesures urgentes sur l'ensemble des violences
Communiqué de presse n°12 du 1er mars 2010
Communiqué de presse n°12 du 1er mars 2010
Déclaration de Laurence Laigo, secrétaire nationale - Violence faites aux femmes, des mesures urgentes sur l'ensemble des violences

 

L'Assemblée nationale a adopté jeudi une proposition de loi sur les violences faites aux femmes. Pour la CFDT, cette loi renforce la répression et la prévention. Pour autant, elle ne règle pas la question des moyens alloués pour rendre ces mesures efficientes.
 
L’une des difficultés reste la détection des situations de détresse et de danger des femmes qui sont une minorité à porter plainte.
 
L’urgence est aussi de garantir l’indépendance économique des femmes qui vivent ces situations, par exemple en matière de logement, à l’instar de ce qui a été mis en place par les partenaires sociaux sur l’indemnisation chômage des femmes contraintes de quitter leur emploi à la suite de violences conjugales.
 
La CFDT rappelle que les violences interviennent aussi dans l’entreprise (25 % des agressions sexuelles et 5 % des viols). C’est à ce titre qu’elle revendique dans la négociation en cours sur le harcèlement et la violence au travail, de réelles garanties pour les femmes avec un texte opérationnel directement applicable pour les entreprises.
 
A son issue, le contenu de cette négociation pourra être repris dans la loi, permettant ainsi à la France de se doter d’une véritable loi cadre sur les violences faites aux femmes.