Communiqué de presse n°11 du 1er mars 2011

Publié le 01/03/2011 à 00H00
Déclaration d'Anousheh Karvar, secrétaire nationale - Alternance, des annonces inopportunes
Communiqué de presse n°11 du 1er mars 2011
Communiqué de presse n°11 du 1er mars 2011
Déclaration d'Anousheh Karvar, secrétaire nationale - Alternance, des annonces inopportunes

Le président de la République a annoncé ce matin une augmentation du quota des salariés en alternance, une modulation des pénalités et des bonus pour certaines entreprises.

 
L’objectif de 4 % est positif, mais CFDT doute que ces annonces améliorent sensiblement le recours à l’alternance dans les entreprises.
 
La politique de bonus-malus a déjà montré son inefficacité pour l’emploi des personnes handicapées, des seniors et pour l’égalité salariale des hommes et des femmes. Le recours à la pénalité, même modulée, et à des allègements de charges pour relancer l’alternance serait faire fi des expériences passées.
 
Ces annonces arrivent au moment où syndicats et patronat négocient sur les moyens de donner une nouvelle impulsion à l’alternance. La CFDT souhaite des engagements chiffrés de la part des organisations patronales. Les décisions du président de la République ne sont pas de nature à simplifier la tâche des partenaires sociaux et ne renforcent pas le dialogue social.
 
La CFDT a déjà formulé des propositions pour développer l’alternance et favoriser l’emploi des jeunes :
  • Tout cursus de formation en entreprise de plus de trois mois devrait se faire sous la forme d’un contrat en alternance ou d’un contrat de pré-embauche.

 

  • La CFDT souhaite la création d’une « charte pour une alternance de qualité » qui définisse les tâches des personnes participant au tutorat, donne des garanties sur les conditions de travail du jeune et engage les employeurs en matière de mixité et de diversité.
 
  • Les branches doivent être encouragées à gratifier les stagiaires au-delà du seuil légal et à leur favoriser l’accès aux droits sociaux.