Communiqué de presse n°10 du 24 février 2011

Publié le 24/02/2011 à 00H00 (mis à jour le 01/03/2011 à 17H07)
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - Chômage janvier 2011, 19 000 chômeurs en moins, 18 000 radiations en plus
Communiqué de presse n°10 du 24 février 2011
Communiqué de presse n°10 du 24 février 2011
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national - Chômage janvier 2011, 19 000 chômeurs en moins, 18 000 radiations en plus

Les chiffres du chômage en 2010 viennent d’être rendus publics. Ils confirment une situation de l’emploi catastrophique ! Le nombre de demandeurs d’emploi a continué à augmenter. Si la hausse a été moins forte qu’en 2009, « moins pire » n’est jamais « mieux » ni « satisfaisant ».

 
La baisse constatée en janvier 2011 est un trompe-l’œil. Les 19 000 chômeurs en moins correspondent en réalité aux 18 000 radiations supplémentaires par rapport au mois précédent.
 
Il y a un an, le gouvernement criait victoire et promettait un recul durable du chômage. Faute d’obtenir des résultats, il opère une gestion statistique des chiffres.
 
Ce chômage de masse nécessite plus que jamais la mobilisation urgente de tous les acteurs concernés : syndicats, patronat, Pôle emploi et Etat.
 
L’Etat doit assumer toute sa part de responsabilité en matière de politique de l’emploi. Pour cela, il doit revenir sur :
 
  • La loi Tepa et son volet « heures supplémentaires », néfaste pour l’emploi ;
  • La baisse des moyens attribués aux mesures en faveur de l’emploi dans le budget 2011 ;
  • La baisse du nombre de contrats aidés ;
  • La baisse des personnels et du budget de Pôle emploi ;
  • La suppression de l’allocation équivalent retraite.
 
Alors que se tiennent les négociations sur l’emploi des jeunes et sur l’assurance chômage, la CFDT prend ses responsabilités et demande à l’Etat d’assumer davantage les siennes.